A quel moment est-ce que je ne m’écoute pas ?

A quel moment est-ce que je ne m’écoute pas ?

Comment savoir si cette décision, ce choix que j’ai fait est en accord avec mes aspirations profondes ? Comment savoir si je ne suis pas guidé(e) par mes peurs, mes croyances inconscientes, mes conditionnements ? Dans quelle mesure cela répond à ce qu’on attend de moi ou ce que je crois attendre de moi ?

Comment savoir si ce choix que j’ai fait ne répond pas à un contrat que j’aurais scellé avec moi-même dans une vie passée, ou quand j’étais enfant, quelques chose que je me serais juré de ne pas faire ?

Je ne vais pas te dire de te brancher aux ressentis de ton corps, à la chaleur dans ton cœur ou dans ton ventre, ni d’écouter tes émotions (car leur décodage n’est pas si aisé).

Je te propose de prendre les choses à l’envers.

Au lieu de d’analyser tes choix, regarde plutôt tes NON-CHOIX.

Identifie toutes ces choses qui t’attirent mais vers lesquelles TU NE VAS PAS. Tout ce qui te fascine, te fait vibrer, mais que tu ne fais pas entrer dans ta vie. Ce que tu te refuses, que tu ne fais pas, ce que tu n’entretiens pas alors que spontanément cela t’attire.

Pourquoi ? Parce que cela te montre la direction vers laquelle ton être profond VEUT aller. C’est l’indication du chemin que tu souhaites prendre en vrai, mais que ton mental t’interdit, en inventant de bonnes raisons de ne pas le faire, ou même sans bonnes raisons : juste « j’y vais pas ».

Ce qui t’ attire spontanément n’a pas de sens pour toi, cela te paraît saugrenu ? Peu importe, c’est ton âme qui te le RÉCLAME. Mais tu n’y vas pas. Alors que c’est ça qui serait le BON choix.

Donc l’idée n’est pas de savoir si tes choix sont mauvais, mais de regarder quels sont les BONS choix pour toi. En écoutant ta spontanéité, tous tes élans que tu réprimes.

Je vais te donner 3 exemples personnels pour être concrète :

A chaque fois que j’entrais dans un magasin où il y avait des fées, j’étais fascinée. Mais je n’en achetais jamais. En ne le faisant pas, je résistais en fait à ma pulsion première de faire entrer les fées dans ma vie. Je trouvais cela inutile, complètement cul-cul. Et puis un jour on m’a dit par canalisation de mes guides que j’aurais tout intérêt à travailler avec les fées. Cela a ouvert une porte en moi, j’ai immédiatement compris mon attirance spontanée pour les fées, et depuis je m’autorise à acheter des fées. Elles sont entrées dans ma maison, et cela m’apporte beaucoup de belles énergies et des inspirations. Et je me suis autorisée aussi à me munir d’oracles de fées, que j’utilise dans mes consultations.

Deuxième exemple, quand j’étais célibataire, j’ai pris des cours de danse latines, et j’ai découvert la bachata. Puis, quand j’ai à nouveau construit une vie de couple, j’ai arrêté la bachata. Mais je me suis aperçue que cela manquait à mon équilibre. Tout simplement parce que j’adore danser, j’adore cette musique à laquelle je ne peux résister et enfin cette danse me permet d’exprimer ma sensualité. J’en ai BESOIN pour mon équilibre et nourrir mon feu sacré.

Dernier exemple, depuis longtemps je suis fascinée par les personnes qui ont développé leurs facultés extra-sensorielles (clairvoyance, clairaudience, canalisations, etc.). Mais bizarrement, je n’ai jamais essayé de développer les miennes, alors que j’ai constaté que je peux aussi être connectée naturellement. Mais pour des raisons inconscientes, je m’empêchais d’aller plus loin. J’ai choisi des formations qui attisait mon mental plutôt que mes perceptions sensibles. Une fois que j’ai pigé que je m’empêchais d’aller vers mes aspirations profondes, j’ai pris la décisions de suivre des formations pour développer mes facultés.

Je pourrais aussi te parler de toutes ces fois où j’aurais voulu dire OUI, mais où j’ai dit NON, les fois où je ne me suis pas mise en colère alors que c’était insupportable pour moi, les fois où je me suis interdit de dire ma vérité pour arrondir les angles des autres, ou les miens ….

Est-ce que cela te parle ?

Si oui, je t’invite à faire cet exercice : lister toutes les activités, les formations, les actions, les attitudes que tu t’interdise. Toutes ces fois où tu dis NON au lieu de dire OUI.
Puis, établis une liste des priorités et fais tout ce que tu t’es refusé. Vas-y, agis, fais, passe tout ton temps à ça, écoute ça, regarde ça….

Honore ta spontanéité, car là est la vraie nourriture de ton âme et de ton bonheur.

Cécile

Tu aimes cet article ? Partage-le ! Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Fermer le menu