3 choses à transformer si tu ne te sens pas légitime dans ton activité d’entrepreneur(e)

3 choses à transformer si tu ne te sens pas légitime dans ton activité d’entrepreneur(e)

Si tu savais comme la croyance de ne pas être légitime est répandue chez les entrepreneurs éveilleurs et hypersensibles !

Voici ce qui tourne dans leur tête :

« Pourquoi on me choisirait moi et pas un autre ?
– Qu’est-ce que j’apporte de plus qu’un autre ?
– Qui je suis pour faire / dire ça ?
– Et si on ne me croyait pas ?
– Pourquoi on me ferait confiance ?
– Et si je disais une connerie ?
– Et si je me trompais ?
– Pourquoi on m’écouterait ?
– Et si on se moquait de moi ?
– Et si on disait de moi que je raconte n’importe quoi ? »

Résultat, ils restent dans leur grotte, ils ferment leur bouche et n’appuient jamais sur le bouton « publier » de Facebook.

Ça te parle ça ?

Moi j’appelle ça la planquinite (du verbe se planquer).

Et la planquinite aigue c’est quand tu t’auto-persuades que les clients vont venir à toi par l’opération du Saint Esprit (en version catho), en faisant des demandes à l’Univers (en version new-age) ou parce que tu le vaux bien (en version l’Oréal).

Résultat du résultat, tu n’accomplis pas tes véritables projets d’âme.

Et comme tu ne te réalises pas, t’es juste dans une spirale négative d’auto-dévalorisation : honte, tristesse, colère (contre toi et la terre entière), sentiment d’être incapable, que pour les autres c’est facile et pourquoi ça tombe sur toi, les autres ils connaissent le marketing, ils savent écrire et pas toi, blablabli blablabla …

Et le pire à piger pour ton ego, c’est que plus tu te planques, plus ton âme a besoin de briller !!!

Et donc maintenant on fait quoi de tout ça ?

Bah tu prends l’antidote du symptôme : l’antidote du manque de légitimité et de la planquinite c’est de prendre ta place, d’oser te montrer, de te permettre d’être visible.

Tu vois, rien à voir avec une quelconque technique marketing. C’est juste une histoire de développement personnel : dépasser tes peurs (sinon t’aurais pas peur) et te servir de tes plus grandes souffrances (sinon tu souffrirais pas).

Et comment on fait pour passer de « je me planque » à « je me montre et les gens me regardent » ???

C’est clair que ça ne se fait pas en appuyant sur un bouton.

PAR CONTRE, tu as des choses bien concrètes à faire pour sortir de ton sentiment d’illégitimité.

Et je vais maintenant te parler des 3 endroits où ça peut pêcher pour toi :

1) Ton estime de toi est au ras des pâquerettes

Ce que tu dois bosser là, c’est ta valeur. La prise de conscience que tu n’es pas une petite chose n’est pas suffisante. Là il faut y aller franco à coup de libération émotionnelle, de déblocage de tes limitations, de tes blessures originelles. Ce travail se fait en coaching ou en séance de libération émotionnelle.

2) Il te manque des compétences

Ce que tu dois bosser ici c’est ta montée en compétences. En d’autres termes, aller te former, contrairement à une idée répandue qui fait croire qu’être dans sa zone de brillance signifie avoir tous les talents innés. Eh bien non, pour accomplir ta mission d’âme, il y a des capacités que tu dois aller chercher. Comment savoir celles qui te manquent ? Bah en bossant sur tes talents et en les mettant en parallèle avec ta raison d’être sur Terre. C’est ce que je fais dans mes accompagnements : on regarde les formations dont tu as besoin pour accomplir ta mission d’âme.

3) Tu n’es pas à la bonne place

Ce que tu dois bosser ici c’est ta raison d’être. Aller à la quête de ta mission d’âme. Savoir pourquoi tu es sur Terre et l’accomplir à travers ton business. L’activité que tu as choisie n’est peut-être pas tout à fait, voire pas du tout ce pour quoi tu es réellement fait. Je le vois régulièrement dans mes accompagnements : des entrepreneurs qui se sont lancés dans une activité, mais comme ils n’ont pas regardé ce pour quoi ils sont sur Terre, ben ils sont à côté de la plaque.

Qu’est-ce qui te parle ? Le 1, le 2, le 3 ? Un mélange des 3 ?

La very good news c’est que j’ai les compétences pour te faire travailler sur les 3 points (un mélange d’acquis et d’inné ahahaha !).

Et la encore plus very good news c’est qu’il ne faut pas 1000 ans pour travailler ça.

15 jours seront suffisants, si tu rejoins mon Université d’été du 1er au 15 juillet 2020 « Je définis mon Grand Pourquoi ».

Il te reste 4 jours pour t’inscrire. Tes premiers exercices t’attendent déjà dans ton espace membre.

👉 Tu trouveras les détails et l’inscription au programme en cliquant ici : https://academie.ceciledouay.fr/courses/je-definis-mon-grand-pourquoi

Si tu as un doute sur le fait que ce soit vraiment pour toi, eh bien il te reste à prendre un RDV diagnostic offert avec moi ici : https://calendly.com/ceciledouay/seance-strategique

Le seul gap entre ton envie de te sentir légitime et le fait de vraiment te sentir légitime, c’est de te permettre de cliquer sur un de ces liens … et de passer à l’action !

A très vite !

Cécile

Tu aimes cet article ? Partage-le ! Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Fermer le menu