Avances-tu dans le sens du courant ou à contre-courant ?

Avances-tu dans le sens du courant ou à contre-courant ?

As-tu déjà essayé de mener une barque à contre-courant ?

Tu auras beau pagayer, tu n’avanceras pas d’un poil. Et même si tu y parvenais, tu t’épuiserais à la tâche et cela ne pourrait pas durer bien longtemps.

Eh bien c’est exactement ce que tu fais quand tu résistes à la vie.

Résister à la vie, c’est quand tu refuses le changement ou quand tu essayes de contrôler l’autre ou quand tu n’écoutes pas ton corps fatigué qui te dit stop.

Et là, ce ne sont que 3 exemples, il y a bien d’autres façons de résister à la vie !

J’adore ce dicton : « ce à quoi tu résistes persiste ». Eh oui ! Plus tu résistes, plus tu luttes, plus le phénomène que tu essayes de combattre s’amplifie.

L’as-tu remarqué ? Que plus tu résistes au courants contraires, plus tu te fatigues ?

Que plus tu refuses le changement, plus il se passe des choses désagréables dans ta vie ?

Que plus tu essaies de contrôler l’autre, plus il t’échappe ?

Que plus tu restes sourd(e) à ton corps fatigué, plus tu deviens malade ?

Je vais te donner ma vision des choses.

Si tu veux traverser ta vie sans trop d’encombres, mets ta barque dans le sens du courant.

N’est-ce pas tellement plus agréable comme ça ?

Bien sûr, c’est toi qui tiens le gouvernail. Car c’est toi qui fait les choix, toi qui donne la direction de ta barque, toi qui décide s’il faut prendre le bras de la rivière à droite ou celui qui bifurque à gauche.

Diriger toi-même ta barque te permet la plupart du temps d’éviter les rochers. Et même si tu ne peux pas éviter quelques échouages, ils renforceront toujours tes talents de navigateur(trice).

Mets-toi dans le sens du courant ! Accepte le changement, accepte l’autre tel qu’il est, accepte de te poser quand ton corps crie de fatigue.

Te mettre dans le sens du courant est le seul moyen d’aller dans le bon sens, le plus loin possible, de la manière la plus fluide possible. C’est te donner toutes les chances de voir les opportunités et les meilleures rencontres, tout en admirant le paysage, vu que tu n’es pas exclusivement concentré(e) à contrer le courant.

Tu veux savoir si tu pagaies à contre-courant ? Alors appuie sur STOP et observe toi. 🧐

Si tu refuses la réalité, alors tu es à contre-courant.

Si tu forces, alors tu es à contre-courant.

Si tu veux changer une situation dans laquelle tu n’as aucun pouvoir, alors tu es à contre-courant.

Si tu n’écoutes pas la petite voix à l’intérieur de toi qui te dit de te lancer, et que tu préfères rester malheureux(se) dans ta situation actuelle, alors tu es à contre-courant.

Il n’est même pas question de peur, seulement de vivre TA vie.

Suis la voie que t’indique ta petite voix, c’est ça le sens du courant pour toi.

Et si tu ne sais pas comment faire, ou si tu as besoin d’un coup de pouce pour oser, contacte-moi ! Car mon talent c’est justement te t’aider à te mettre dans le sens de ton courant.

With Love,

Cécile

PS : tu viens de comprendre ce qu’est le lâcher prise 😉

Tu aimes cet article ? Partage-le ! Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Fermer le menu