Es-tu prêt(e) à recevoir les cadeaux de la vie ?

Es-tu prêt(e) à recevoir les cadeaux de la vie ?

Ne t’en déplaise, rien ne te tombera tout cuit dans la bouche.

Ni le bien ni le mal.

Ce qui t’arrive, les événements auxquels tu assistes, les gens autour de toi, tout ton environnement n’est que le reflet de ta vibration intérieure.

Qui elle-même est le résultat combiné de tes pensées, de tes émotions, de tes choix et de tes actions. Ça en fait un paquet de paramètres. Mais aucun n’est en dépit de toi.

Que tu en sois conscient(e) ou non, ce que tu vibres crée ta réalité.

Si tu vibres le manque, tu attires le manque.
Si tu vibres la rancœur, tu attires la rancœur.
Si tu vibres la colère, tu attires la colère.

Tu n’as qu’à regarder ce qui est.

Et c’est là que tu peux comprendre où est la magie de la vie !

Donc. Que fais-tu pour que la vie t’aide ?

En permanence, tu es dans un corps à corps avec la vie. Ta liberté et ton pouvoir, c’est de choisir la danse que tu souhaites danser.

Tu veux une lutte ? Alors la vie va lutter avec toi.
Tu veux une jouissance ? Alors la vie va jouir avec toi.

C’est ton choix. Qui dépend de ce que tu veux vivre.

Pour attirer à toi ce que tu veux, tu n’as que deux choses à faire : décider et agir en conséquence.
Ça marche pour tout. Car tout n’est que vibration : il est impossible d’attirer à toi une personne, un événement ou une situation qui n’est pas en phase avec ta vibration. C’est impossible.

La vie ne fait que répondre à ce que tu envoies.

Envoie des uppercuts, et tu vas avoir très mal.
Fuis la vie et elle va te rattraper, mais pas forcément comme tu aurais aimé…
Rebranche-toi à ta nature profonde, et la vie va te dérouler le tapis rouge !

Personnellement j’ai tout essayé, et j’ai choisi mon camp.

Il me suffit d’observer ce que je reçois pour constater ce que j’ai envoyé. Cela ne me plaît pas ? Je rectifie ce qui est en mon pouvoir. Parfois c’est rapide, parfois c’est long. Simple question de karma.

La vie ne fait rien contre ta volonté.

Tu veux souffrir, rester coincé(e) dans tes aigreurs du passé ? Tu obtiendras ça sur un plateau.
Tu veux réaliser tes rêves les plus fous ? Tu sais ce qu’il te reste à penser et à faire.

Cela ne tient qu’à toi de switcher. C’est ultra simple.

Pour autant, souffrance ou jouissance, aucun des deux chemins n’est facile.

Mais tu as le libre choix de ta difficulté : celle de porter ta croix ou celle de bâtir ton accomplissement.

Once again : it’s YOU’RE choice.

Il n’y a pas de victime sur terre. Il n’y a que des êtres responsables et libres. Conscients ou non de leur pouvoir créateur, peu importe.

Être victime, c’est dans la tête, c’est un choix.

Il ne tient qu’à toi de changer ça.

Tu penses que le bonheur c’est pour les autres ? Que tu ne mérites pas ?
Voilà de belles pensées de victime.

J’ai entendu dire qu’il n’y a pas de recette au bonheur, moi je dis que si :

La recette c’est :

* Savoir (ce que tu veux)
* Choisir
* Agir
* Lâcher prise
* Persévérer
* Demander
* Croire

Mais ce n’est pas une recette toute faite, car c’est toi qui choisis les ingrédients et les quantités.

Et c’est exactement pourquoi personne ne se retrouve avec le même gâteau.

Quel gâteau veux-tu manger et partager avec les autres ?

Mon mantra préféré est celui-ci : « aide toi et le ciel t’aidera » : si tu veux obtenir les cadeaux de la vie (car ils existent vraiment), tu vas devoir lui donner un petit coup de pouce.

Sortir de ton canapé, te regarder en face et prendre les mesures nécessaires.

Pas de choix, pas de joie.
Pas d’action, pas de moisson.

Cécile

Tu aimes cet article ? Partage-le ! Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Fermer le menu