N’attends pas pour vivre

N’attends pas pour vivre

Je ne le dis jamais, mais toutes les personnes que je reçois à mon cabinet et que je coache en présentiel ou à distance, me touchent beaucoup. Pour moi, c’est une relation d’âme à âme, où je me mets au service de l’autre pour l’aider à se reconnecter à sa vérité.

Et parfois, je suis spécialement émue.

Comme cette semaine par le témoignage de cette jeune femme qui m’a expliqué qu’elle avait naturellement lâché son comportement habituel de tout contrôler et d’agir en force, et qu’elle se sent désormais « beaucoup plus sereine, plus sûre d’elle, plus naturelle, en phase et à l’aise avec elle-même ». « Je suis hyper contente » m’a t-elle dit avec un grand sourire. Et elle n’avait eu qu’une seule séance avec moi. Sur ces nouvelles bases, nous poursuivons ensemble le travail pour aller vers son épanouissement personnel.

Une autre femme m’a également énormément émue. Elle m’a inspiré ce texte.

N’attends pas …

… d’être très malade pour t’occuper de toi ;

… de perdre ta santé mentale pour te reconnecter à ton corps ;

… d’être au bout du rouleau pour regarder ta vie en face ;

… que l’on te donne l’autorisation pour réaliser tes projets ;

… d’être quitté(e) pour bâtir ta liberté ;

… de ne plus te connaître pour répondre à tes besoins ;

… d’être écrasée au sol pour te choisir ;

… d’être anesthésiée pour te rebrancher à tes émotions ;

… de ne plus rien comprendre à la vie pour t’intéresser à ses lois ;

… d’être seul(e) pour reconnaître ta vulnérabilité ;

… d’être perdu(e) pour te faire aider.

Tant de personnes s’infligent des années de souffrances avant d’ouvrir les yeux … parfois même jusqu’à un point de non-retour.

Parfois même jusqu’à ce que ce soit trop souffrant de se faire aider, parce que la réalité est devenue trop pénible à regarder.

Plus tu attends, plus le chemin du retour vers toi sera long et souffrant ;

Plus tu fermes les yeux et plus la leçon sera rude à avaler.

Je t’en prie, choisis en pleine conscience ton moment pour reprendre ton pouvoir personnel plutôt que d’attendre que ce moment s’impose à toi, avec pertes et fracas. Car on ne sort jamais indemne de s’être coupé de soi.

Dans mon logo est écrit « Retrouver son chemin ». J’ai été appelée à cela, pour moi d’abord, pour aider les autres maintenant. Toi comme moi sommes en chemin. Et si tu me lis, c’est que nos chemins se sont déjà croisés au moins une fois. Et si tu le ressens, tu pourras même te tourner vers moi pour t’aider à retrouver ton chemin. Quand ce sera le moment, ou peut-être jamais.

Peut-être d’ailleurs que ce texte te suffira, alors j’aurais joué mon rôle pour toi. Et à travers lui, voici mon message : tu n’es pas obligé(e) d’attendre d’être en vrac pour te faire aider. Par moi ou par quelqu’un d’autre.

S’il est coutume de dire que toutes les réponses sont en soi, il n’en est pas moins sûr que certaines réponses ne peuvent se hisser à ta conscience que par l’effet miroir de l’autre.

Certaines clés ne peuvent t’être données que par l’autre. Car nous sommes avant tout des êtres en relation, pas descendus sur Terre pour vivre isolés.

Tu peux choisir de vivre maintenant, sans plus attendre.
N’attends pas pour vivre.
N’attends plus …

With Love,

Cécile

Tu aimes cet article ? Partage-le ! Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Fermer le menu