T’as le karma !

T’as le karma !

Quiconque héberge ou côtoie de près au moins un ado gamer, aura entendu cette expression : « t’as le karma ».
 
Aussitôt passées les quelques secondes de fierté de me dire que les miens (mes ados) commençaient à être favorablement imprégnés des enseignements de leur sage maman, j’ai voulu en savoir davantage sur la réelle provenance de cette nouvelle interjection à la syntaxe douteuse.

L’exemple qui m’a été donné a été le suivant : « t’as le karma, c’est quand tu sautes de joie sur un cadavre et que tu te fais tuer par derrière ». (Oui bon, désolée de choquer les parents qui se disent que leurs jeunes et innocents enfants ne toucheront jamais à Fortnite, Overwatch ou Apex Legends).

« T’as le karma, c’est presque comme avoir le seum, mais pas tout à fait. Tu peux aussi dire que tu t’es fait karmater ».

J’ai compris alors que « t’as le karma » c’est avoir le seum avec en plus une notion de punition en conséquence d’une mauvaise action (oui, parce que faire la danse de la joie sur un mort, tu vois quoi…).

Et c’est ça le côté positif de la chose ! Cette expression a le mérite d’intégrer la véritable définition du karma qui est ni plus ni moins la conséquence de ses actes passés.
 
Je vais le réécrire : le karma est la conséquence de tes actes passés.

Certains parlent de karma positif ou de karma négatif, sous-entendant que certaines personnes ont la chance d’avoir été élus pour vivre une belle vie et d’autres d’avoir tiré le ticket pour une vie de merde.
 
Au nom de quoi certains auraient été choisis pour être heureux et d’autres malheureux ? Sur quels critères ? Et qui aurait prononcé la sentence ? Pourquoi cette injustice et quel sens lui donner ?

C’est qu’en fait, cela ne fonctionne pas comme ça : chacun se construit son propre karma, qui peut se révéler favorable ou défavorable, en fonction de ses pensées et de ses actes.
 
Rien n’est dû au hasard, chacun se crée son propre destin. Chacun porte la responsabilité de sa réalité.

Si tu souffres en ce moment, probablement que cette phrase te choque ou te met en colère, et même que tu m’en veux de l’avoir écrite. Car bien sûr tu n’as pas CONSCIEMMENT souhaité être dans cette souffrance.

Mais en même temps, n’est-ce pas libérateur de savoir que cette responsabilité nous ouvre toutes les possibilités ? Que nous ne sommes pas des victimes, mais des créateurs !

Le jour où j’ai compris cela, tout a pris sens pour moi. J’ai ressenti comme une liberté indescriptible, j’ai compris que c’est moi et moi seule qui suis aux commandes de ma vie !
 
Et par conséquent que je pouvais résoudre tous mes problèmes, plutôt que de continuer à les subir, ou de ne pas savoir comment les régler.

J’avais trouvé le mode d’emploi de la vie.

N’est-ce pas merveilleux ? Cette loi du karma est pour moi la plus formidable de toutes les lois universelles. Elle est aussi appelée la loi de cause à effet : « je récolte ce que je sème » !
 
Cela nous offre un champ passionnant d’investigation pour comprendre pourquoi nous vivons ce que nous vivons aujourd’hui. Pourquoi est-ce que j’en suis là ? Qu’est-ce qui m’a mené(e) à cette vie, à cet environnement ? Et comment je peux faire pour créer la vie dont je rêve ? Que faire pour me créer un karma (c’est-à-dire un avenir) favorable ?
 
Là où tu en es, c’est le résultat de tes actions et choix passés. À chaque instant, par tes choix et tes actions, tu crées ta destinée. Pas à pas, tu crées ton chemin. C’est d’ailleurs cela que perçoivent les voyants et les mediums : ils voient ce qui est en train de se dérouler pour toi au moment où tu consultes.

La prédiction ne te plaît pas ? Ou tu n’es pas satisfait(e) de ta vie d’aujourd’hui ? Alors j’ai une excellente nouvelle pour toi : tu as le POUVOIR de changer ton destin.
 
Maintenant.
 
A chaque instant tu peux faire des choix différents, tu peux changer de comportement, de pensées, de croyances, de relations… Et te créer un nouveau karma.

Tout a une conséquence.
 
Je pourrais te parler des heures du karma, c’est un de mes sujets de prédilection. Mais j’ai déjà été assez bavarde.

Si tu as des questions, je me ferai un plaisir de te répondre ! Tu peux pour cela répondre à cet email, ou m’écrire via la messagerie de Facebook. Et si tu as envie que j’aborde ou que j’approfondisse certaines notions liées au karma dis-le moi aussi !
 
With love,

Cécile ✨

Tu aimes cet article ? Partage-le ! Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Fermer le menu