{Les mots du feu sacré} 🎭 JOUER

{Les mots du feu sacré} 🎭 JOUER

« J’ai joué au mauvais jeu. Pendant des années, des décennies même. J’ai joué au jeu de la fille parfaite. Une vraie Sainte !

Sauf qu’à ce jeu, je n’étais pas moi. J’étais un rôle. Et par-dessus le marché, je me disais que c’était pour satisfaire l’autre. Une vraie Sainte !

Réellement, je ne faisais que masquer le désamour à mon propre égard.

Pourtant, une partie de la vraie joueuse est toujours restée vivace en moi.

Celle qui dérange par son rire tonitruant. Celle qui ravit par sa spontanéité,
son enthousiasme naturel. Celle qui séduit par son petit grain de folie et son œil pétillant.

Un sourire, quelques pas de danse, des éclats de rire, et me voilà perçue comme l’authentique que je suis vraiment.

Mais être authentique n’est pas l’apanage des joyeux.

C’est le Graal de ceux qui sont eux-mêmes. En toutes circonstances. Même dans la colère, même dans la tristesse, même dans la révolte.

Comme à chaque fois, il y a les deux faces de la pièce : jouer à ne pas être moi ET jouer à être moi.

Et si j’étais simplement moi ? En toutes circonstances.

Ne plus prétexter ma joie de vivre pour cacher encore mieux mon désespoir de ne pas m’aimer.

Mettre mon enthousiasme au diapason de mon être. Réconcilier ma joie de vivre avec ma véritable nature.
Entièrement moi. Sans concession.

Et jouer au vrai jeu de la vie. Car la vie est un jeu. Créé par l’homme, et tout aussi incompris par lui.

Il se prend tellement au sérieux l’homme ! Alors que la vie est tout le contraire de ça. Vivre c’est s’accueillir dans son expression la plus directe, spontanée, légère, dans l’instantanéité de l’être.

J’apprends ces nouvelles règles du jeu.

Règle N°1 : jouer est la nature même de mon être profond, qui s’accomplit dans la fraîcheur de l’instant.

Règle N°2 : ne pas me prendre au sérieux, mais prendre la vie au sérieux, en traversant son intensité.

Règle N°3 : s’aligner avec mes vrais désirs. Surtout ne pas me renier. Condition sine qua non
pour jouer à chaque instant : jouer quand je travaille, jouer quand je fais l’amour, jouer quand je m’amuse.

Règle N°4 : le jeu n’a pas de convoitise, pas de but. Il se suffit à lui-même.

Expérimenter, grimper, essayer, oser, tomber, me tromper, me relever, rire, pleurer … Ne plus me tromper de jeu.

Jouer MON rôle et pas UN rôle. Jouer le jeu de mon âme et pas celui de mon ego.

Ne pas subir, mais m’accomplir. Ne pas me mentir, mais vibrer. Ne pas me cacher, mais briller.

Jouer pour faire plaisir à l’autre, c’est tricher. Jouer pour être soi-même, c’est gagner. À tous les coups.

Et aujourd’hui, je joue le jeu ! »

Cécile ✨

Tu aimes cet article ? Partage-le ! Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Fermer le menu